Ma fille devient femme

Ma fille devient femme

Dans une ambiance de sororité et de bienveillance, à travers la danse, des moments de création et de partages, nous allons aborder le cycle menstruel et découvrir son énorme potentiel en tant que boussole sur le chemin de connaissance de soi-même.

Nous souleverons doucement le voile sur la sexualité féminine et explorerons en quoi une relation d’amour et de fierté avec son corps joue un rôle important pour devenir une femme épanouie.

Nous aborderons l’image de l’utérus comme le centre énergétique et la source de force de chaque femme.

Nous allons poser un regard sur la féminité qui diffère radicalement de ce qu’on a transmis à la plupart d’entre nous et montrer à nos filles qu’être une femme est merveilleux et que leur corps cache de véritables trésors.

Prix: 50€/binôme (25€ d’acompte remboursable jusqu’au 20 août 2020)
Prochaine édition:  le 20 septembre 2020 à Neufchâteau
Inscriptions: contactez Lenka à lenka@lafemmecyclique.eu  OU via ce formulaire

  • En cliquant sur le bouton "Je confirme mon inscription" vous confirmez votre accord avec le traitement de vos données personnelles (conformément à la loi RGPD 2016/679) et à l’envoi des informations relatives à nos activités. La protection de vos données personelles est pour nous une priorité. Vous pouvez retirer votre accord à tout moment en cliquant sur le bouton "se désincrire". Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité via le lien
Ma fille devient femme

Ma fille devient femme

Le ménarché (les premières règles) n’est pas un seul événement mais un chemin qui dure plusieurs années. La transformation de l’enfant en femme adulte commence quelques temps avant l’arrivée des premiers saignements et se termine plusieurs années après. C’est une période où la jeune fille n’est nulle part – ni ici, ni là, ni déjà l’adulte ni encore l’enfant. Comment l’accompagner?

Evidemment, dès que vous observez les changements et les signes précurseurs (ce qui n’est pas rare déjà à l’âge de 7 ou 8 ans), n’hésitez pas et ayez les conversations pratico-pratiques. L’utérus, les ovaires, l’ovule et son chemin, le spermatozoïde et comment il arrive, la préparation du corps pour un éventuel bébé etc.,  etc.

source: www.pexels.com

Peut-être votre fille vous a déjà vu faire vos soins menstruels comme c’est le cas dans ma petite famille. (Vous savez comment cela peut être quand ils sont petits et veulent vous suivre partout, même dans la douche ou aux toilettes. Avant que cela ne s’arrête, elles (et ils) auront eu de nombreuses occasions de voir une serviette hygiénique, une coupe menstruelle, un tampon, du sang menstruel et de poser leurs questions). Dans ce cas, votre fille sera déjà un peu au courant et plus à l’aise avec le matériel hygiénique.

Dès que vous remarquez qu’elle arrive tout doucement à la puberté, trouvez des occasions pour ramener le sujet. Montrez-lui les serviettes, laissez-la les essayer, toute seule ou avec vous. Expliquez et montrez-lui le tampon ou la coupe menstruelle. Préparez-lui une petite trousse « de secours » dans son cartable contenant quelques serviettes et une culotte de rechange. Parlez-lui de comment elle peut se sentir (fatiguée, crampes, ballonnée…), expliquez-lui quels remèdes naturels elle peut utiliser pour se soulager (tisanes, bouillote chaude, repos…). Cela peut être un chouette moment mère-fille.

Et plus tard, quand elle sera menstruée, partagez vos expériences, cherchez ensemble de nouvelles informations.

Mais surtout, surtout… parlez-lui aussi de tout ce qu’elle va probablement vivre à l’intérieur d’elle tout au long de son adolescence. Vous souvenez-vous comment avez-vous vécu cette période ?

Ça rit, ça pleure, qui doit s’y retrouver?

Pendant quelques années, votre fille va se sentir confuse, souvent perdue. Elle aura besoin d’être rassurée que c’est normal et qu’elle est aussi acceptée ainsi. Elle doit savoir qu’elle a le droit d’explorer, de chercher, de poser des questions et de se tromper.


source: www.pexels.com

Ses émotions seront très puissantes, parfois même extrêmes et son monde intérieur deviendra très riche. Pendant très longtemps, les choses seront soit noires soit blanches mais rien entre les deux.

Pleurer sans raison et puis éclater en fous rires ne sera absolument pas rare. Les sauts d’humeur, le besoin de s’éloigner des parents et ensuite de se rapprocher d’eux, tout cela montre l’oscillation constante de la jeune fille entre le désir d’être « grande » et la peur (souvent inconsciente) de quitter le paradis du monde insouciant de l’enfance.

Sachez que votre fille va passer par là et aidez-la à mettre les mots sur ce qu’elle vit, ce qu’elle ressent. Faites de votre mieux pour la conseiller, l’aider à naviguer dans les eaux turbulentes de l’adolescence, l’aider à s’y retrouver, à chercher des stratagèmes, des solutions et des réponses.

Il reste beaucoup de choses que nos filles n’apprennent nulle part

De nos jours, les conversations avec nos enfants au sujet de la sexualité, des menstruations, de la contraception ou des relations sont devenues beaucoup plus libres et désencombrées de gêne. Nous appelons les choses par leurs vrais noms, nous avons à cœur d’envoyer nos enfants sur le chemin de la vie d’adulte le plus préparés possible.

Cette liberté en communication a déjà changé et continue de changer le regard sur le corps féminin et comment il fonctionne.

source: www.pexels.com

Mais ce la ne suffit pas. Que ce soit dans la famille, dans les écoles ou dans les médias, expliquer ce que ça signifie que devenir une femme se limite souvent uniquement à dire quels sont les changements physiologiques qui arrivent pendant la puberté et aborder le côté pratique des choses.

Même aujourd’hui, quasi personne ne prépare les jeunes filles au fait que leur cycle est là tout le temps et que les changements qui ont lieu au niveau du corps (les hormones qui fluctuent) influencent absolument tout: leurs émotions, leurs états d’âme, leur niveaux d’énergie, leurs besoins et envies… tout cela change constamment tout au long du mois.

Aidez votre fille à observer son cycle et à prendre conscience de comment elle vit les différentes phases et comment elle change tout au long du mois. Peut-être elle serait contente d’avoir un petit journal où elle pourrait garder trace de ses cycles et dans lequel elle pourrait noter ses humeurs, ses besoins, ses niveaux d’énergie et de fatigue ou toute autre observation.

Pour mieux vous orienter dans les différentes phases du cycle menstruel et afin de voir comment vous et votre fille vous pouvez vous servir de ces connaissances pour être bien dans votre peau tout au long du mois, je vous invite à télécharger ce petit e-book gratuit. Il vous montrera comment le cycle menstruel peut devenir votre allié et votre source de force.

Grandissez avec votre fille

Bien sûr que vous n’allez pas avoir toutes les réponses et vous allez vous planter mille et une fois. Ce sera un apprentissage tout autant pour vous que pour votre fille.

Mais ayez confiance qu’un parent conscient de l’ampleur et de l’importance du processus par lequel sa fille va devoir passer est un parent qui va faire de son mieux. Un parent qui va chercher à s’instruire, à comprendre, qui va s’ouvrir et qui va pouvoir initier toutes sortes de discussions enrichissantes.

source: www.pexels.com

Certes, en tant que parents, il va falloir s’accrocher face à ce qui peut être une période bien turbulente. Parfois on en arrive tous à se demander « comment allons-nous survivre à tout cela ? »

Mais pour votre fille, vivre accompagnée, soutenue, comprise, acceptée et encouragée pendant cette période si fondamentale et formatrice est sincèrement le meilleur cadeau que vous puissiez lui offrir.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *