Beltane…mais finalement non ;-)

Beltane…mais finalement non ;-)

Joyeux anniversaireeee!!! Sauf que, ce matin, au révéil, la joie n’était pas au rendez-vous. Fatiguée, triste, seule, les larmes dans les yeux pour un oui et pour un non…voilà comment le jour de mes 42 ans commence. Il faut que je précise que c’est aussi le jour 30 de mon cycle et ça, c’est toujours des jours “vache”.

Je crois que sans ma bonne connaissance du cycle et de mon corps, j’ aurais déjà sauté par la fenêtre plus d’une fois… Je les connais bien , ces états-là, quand je me cogne dans les meubles, quand je m’arrête à mi-mouvement soudainement et dans ma tête je me retrouve je ne sais trop où (mais en tout cas ce n’est pas là). Quand les mots “mamans” répétés à la longueur de la journée agissent comme des clous brutalement enfoncés dans mon cerveau, quand ma langue est si lourde que je préfère communiquer par les regards (et je rêve d’être télépathe – ça existe comme mot?)

Eh bien cet état si joyeux annonce l’arrivée imminente de mes saignements. Pour ma part, je me trouve au plus creux de mes énergie non pendant mes menstruations mais 1, max 2 jours avant. Heureusement, grâce à des années d’observation, je sais que je dois m’y attendre, sous une forme plus ou moins grave. Selon si je me suis écouté ou pas pendant les journées qui précèdent. Et c’est aussi pour cela que je ne saute pas par cette fameuse fenêtre. (Ok, j’exagère un peu avec cette histoire de la fenêtre. Mais il m’est déjà arrivé d’avoir des pensées suicidaires ou très violentes pendant la phase prémenstruelle – chose vraiment très courante chez de nombreuses femmes. Pas obligée, juste quand on pousse le bouchon un peu trop loin et ignorons les besoins de notre corps et notre âme).

Et au lieu de recourir à des gestes ou mesures désespérées, j’applique ma règle no. 1: Ne  prends aucune décision importante en ce moment du cycle.

Règle no. 2: j’observe, je note dans un petit coin de ma tête ou dans un carnet avec curiosité mais impartialité  (et je peux te dire qu’il y a de la matière pour monsieur Freud…j’y reviendrai plus tard, car ces pistes valent de l’or pour mon cheminement personnel).

Règle no. 3: je me laisse traverser par ces émotions, pensée, états et j’essaie ne pas m’y accrocher. Ma phrase ”bouée de sauvetage” préférée que je me répète en boucle est “This, too, shall pass.” (Cela, aussi, passera).

Règle no. 4: Je reste gentille avec moi-même. “Je me sens si seuleeee” Hop, un câlin à soi-même. “Je me sens si nulle…” Mais non ma chérie, tu es juste fatiguée… La maman en moi me materne comme elle le fait pour mes 4 enfants, mon mari, mon chat et j’en passe…

Règle no. 5: Tour les disours négatifs dans la tête que mes petites voix intérieures s’amusent à me servir à raison de 10 pensées de merde par minute ont juste droit à un doigt d’honneur. Fier, ferme et sec. Fini les jours où je croyais à chacune de ces pensées et m’enfonçais encore plus profondément dans ma misère et mon désespoir intérieurs.

Oh mince…ce post devait parler de Beltane et de la joie de vivre. Bon, le temps s’est écoulé, mon petit dernier pleure et m’enfonce un clou de plus dans le crâne. Je pourrais le bouffer…donc je vais faire une sieste avec lui.

Et pour notre capacité de savourer les simples plaisirs de la Vie, une des thématique principales que le moment de Beltane, pour moi, ouvre en nous… Et bien, il va falloir attendre la montée énergétique de ma phase préovulatoire. Ah, c’est marrant…je sens que je saigne… le soulagement…

En attendant de te retrouver au sujet de Beltane, la Femme-amour en toi, l’amour et les relations, la sexualité…ouf c’est quand même riche ce truc… je vais gâter mon corps avec de la bonne nourriture et savourer – tel un vrai Taureau – d’un délicieux pesto fait maison. Arrosée d’une tisane faites avec une poignée de fleurs ramassées dans mon jardin et lors de ma balade. 

Le sommeil, le soleil, un peu de lecture et ce soir la danse…finalement, pas mal pour une journée d’anniversaire.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *